Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Signez l’appel : « M.Macron, pas de fausses promesses pour la taxe sur les transactions financières ! »

À peine élu, Emmanuel Macron a demandé le report de la discussion européenne sur la taxe sur les transactions financières (TTF) pour donner des gages aux banques françaises. Cette taxe permettrait pourtant de lutter contre la spéculation, à l’origine des crises financières, et de lutter contre le réchauffement climatique dans les pays du Sud.

 

Avec la majorité des citoyens, nous refusons que la TTF soit sacrifiée sur l’autel de la finance. Nous lançons cet appel à actions pour enjoindre le nouveau président à entériner l’accord européen. Vous pouvez vous engager en signant l’appel et en le diffusant largement autour de vous.

 

« Signez l’appel à actions »

Signez l'appel : « M.Macron, pas de fausses promesses pour la taxe sur (...)

Arguments, munitions

- Le dossier TAFTA

- Les publications du conseil scientifique d'Attac: Les possibles, qui a succédé à La lettre du CS

- La Fondation Copernic

- SPIRALE, un site pour promouvoir les initiatives et réalisations alternatives

- Finance Watch, pour une finance au service de la société

 

28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 22:39
Repost 0
Published by attac08 - dans 08
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 21:40

Communiqué de réaction - 28 avril 2011

"Au nom de l'environnement, on voudrait tuer le développement en France" a affirmé Nicolas Sarkozy cet après-midi, ajoutant que sortir du nucléaire reviendrait à "se couper un bras" (1). Est-ce d'avoir assisté quelques instants plus tôt à une démonstration d'élagage qui a inspiré au chef de l'État cette métaphore aussi tranchante qu'inepte ?

Le chef de l'État ignore manifestement que d'autres pays "développés" se débrouillent très bien sans nucléaire - citons par exemple l'Autriche, qui interdit le recours au nucléaire dans sa constitution. Quant à l'Allemagne s'est engagée sur la voie de la sortie du nucléaire. M. Sarkozy considère-t-il donc que la première économie européenne est un pays "manchot" ?

Non seulement la France peut sortir du nucléaire, mais ce serait même pour elle une formidable opportunité économique : création de centaines de milliers d'emplois qualifiés, développement de nouvelles filières et activités, possibilité de devenir leader mondial du démantèlement des installations nucléaire, etc. Pour l'aider à prendre conscience des possibilités effectives de sortie du nucléaire, le Réseau "Sortir du nucléaire" invite le chef de l'État à consulter le scénario énergétique de l'association Négawatt (2) - une lecture peut-être plus à la portée de M. Sarkozy que "La Princesse de Clèves" ?

La bêtise des propos de M. Sarkozy est saisissante, au lendemain du tragique 25ème anniversaire de Tchernobyl, dont le bilan se monte à ce jour à un million de morts selon l'Académie des Sciences de New-York (3). Même en fonctionnement normal, les centrales nucléaires ont des effets plus graves que "couper un bras" : en 2008, une vaste étude épidémiologique commanditée par le gouvernement allemand a démontré une hausse de 117 % des leucémies infantiles dans un rayon de 5 km autour des réacteurs nucléaires (4).

En regard du sort des victimes du nucléaire, la métaphore pseudo-médicale du chef de l'État sur la sortie du nucléaire est tout simplement sordide.

Sources :

 

Repost 0
Published by attac08
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 22:10

La situation dans les Ardennes expliquée par ceux qui la vivent...

Repost 0
Published by attac08
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 22:42

 cac

Repost 0
Published by attac08
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 13:31

ogm jenveuxpasLa Commission Européenne s'apprête à annuler la Clause de Sauvegarde par laquelle la France interdisait sur son territoire la culture du maïs OGM MON 810.

Les explications et la pétition à signer ici

Repost 0
Published by attac08
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 22:34

par le Collectif de défense de l'hôpital de Charleville Mézières

 

Monsieur le maire,

Notre santé est en danger !
L'Agence Régionale de Santé (ARS) a décidé de mettre en oeuvre avec zèle les consignes de fermetures de services hospitaliers et de privatisation de notre système de santé : les directeurs des hôpitaux de Charleville Mézières, Sedan et de la Polyclinique du Parc viennent d'être sommés de présenter des projets de regroupements avec deux impératifs :
- Les sites de Sedan et de Charleville Mézières devraient être spécialisés (on pourrait se retrouver entre Sedan et Manchester dans une organisation voisine de celle existant il y a quelques années entre Corvisart et Manchester, si ce n'est que les distances sont toutes autres et on n'ose imaginer une seule maternité avec des femmes venant de Carignan ou de la Meuse obligées de venir accoucher à Charleville ou si le choix de Sedan est fait, des femmes de Fumay ou de Signy aller accoucher à Sedan)
- Le centre hospitalier de Charleville devrait intégrer des activités de court séjour privé avec des règles définissant les activités abandonnées au secteur privé : les malades n'auront plus le choix entre secteur public et privé.
Ces mesures viendraient s'ajouter aux 3 plans d'économies drastiques déjà en vigueur.
Dans notre département où les indicateurs de santé sont déjà particulièrement mauvais (le taux de mortalité néonatale, par exemple, est supérieur à ce qu'il est dans l'ensemble de la France) cela va se traduire par des difficultés supplémentaires pour accéder aux soins.

Comme l'expérience d'autres départements le montre, l'action conjointe des personnels de santé, des usagers et des élus porte ses fruits : à Guéret, par exemple, dans la Creuse, l'Agence Régionale de Santé a du renoncer à fermer le service de radiothérapie.

Dans les Ardennes, le collectif de défense de l'hôpital de Charleville Mézières a décidé d'initier un large mouvement de protestation et en particulier de participer à la journée nationale d'action "Notre santé est en danger" à laquelle appellent plus de 60 organisations le 2 avril : une manifestation est prévue à 10 h 30 de l'hôpital Corvisart au siège de la délégation de l'Agence Régionale de Santé à Charleville (rue F. Mitterrand). Vous trouverez en pièce jointe le tract appelant à cette initiative avec la liste des organisations ardennaises la soutenant, et il y a également un appel des organisations syndicales.

Nous vous invitons à venir participer à cette initiative.

Nous vous invitons également à faire voter un voeu par votre conseil municipal pour réclamer auprès de l'ARS le maintien et le développement de l'offre de soins dans les Ardennes.

En vous remerciant de l'intérêt que vous porterez à ce courriel, je vous prie de recevoir, Monsieur le maire, l'expression de mes salutations les plus cordiales.

La présidente du collectif de défense de l'hôpital de Charleville Mézières
Christine Caruzzi

Repost 0
Published by attac08
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 22:04

Par la diffusion de ce témoignage, le Syndicat de la Médecine Générale soutient ouvertement l’initiative d’un de ses membres, le Dr Didier Ménard.

 

N’être

 

Amel est une jeune mère de famille, elle élève avec son mari deux charmantes petites filles. Lui travaille comme ouvrier, elle reste à la maison pour s’occuper du dernier né de trois mois. Leur séjour en France est totalement légal : ils disposent d’une carte de séjours de dix ans. A la cité des Francs-Moisins, à Saint-Denis, où ils habitent, tout cela est relativement habituel, du moins on pourrait le croire, car cette famille vit en fait un cauchemar : leur nourrisson est un « touriste de passage pour 3 mois ».

La suite ici

Repost 0
Published by attac08
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 21:47

Ø  Message du CEDRA, Collectif contre l'enfouissement des déchets radioactifs 

  

         Dernière minute : colère et indignation de la CRIIRAD > communiqué > http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon/11_03_23_Volet1der.pdf

  

Ø   On peut suivre l’évolution de la radioactivité par les balises de l’organisme officiel IRSN > http://www.irsn.fr/FR/Documents/france.htm (passer la souris sur la balise voulue et regarder régulièrement pour suivre une éventuelle évolution)

 

Ø   On peut aussi suivre les balises gérées par l’organisme indépendant CRIIRAD > http://balisescriirad.free.fr/ (bon baromètre de ce qui se passe réellement)

 

  Ø  Article de presse : ‘’Le Japon inquiet de taux de radioactivité anormaux’’ > http://www.usinenouvelle.com/article/le-japon-inquiet-de-taux-de-radioactivite-anormaux.N148741#xtor=EPR-169

 

 Ø  JHM (Journal de la Haute-Marne)      23.03.11

Retombées radioactives : comment s’informer

Le nuage radioactif est attendu aujourd’hui au-dessus du pays. Il est très surveillé. Le web permet d’accéder aux mesures.

(…)

Trois questions à Michel Marie, porte-parole du Cedra *

JHM : Est-ce que le passage de ce nuage radioactif vous inquiète ?

Michel Marie : Question extrêmement difficile car nul ne sait ce que contient exactement le « nuage ». Tant les organismes indépendants que ceux officiels reconnaissent manquer cruellement d’informations de base pour modéliser, calculer, le contenu radioactif et donc les risques sur la santé. Si l’on nous jure que le nuage en provenance de Fukushima serait 1000 à 10 000 fois moins radioactif que celui que nous avons reçu de Tchernobyl (1), il n’en reste pas moins que la radioactivité apportée par les vents s’ajoute à celle que nous subissons déjà journellement : radioactivité naturelle, retombées radioactives des essais nucléaires aériens passés et de Tchernobyl, et à cela peuvent s’ajouter des doses médicales (radios, scanners, traitements), ou celles qui s’échappent d’un site comme le dépôt de déchets nucléaires de Soulaines… Chacun sait qu’avec la radioactivité il n’y a pas de seuil ; toute augmentation augmente les risques, même s’il s’agit de doses dites « faibles ». Sont les premiers concernés les organismes déjà affaiblis (malades) et les jeunes enfants. L’inquiétude, malheureusement, demeure car elle est liée à l’évolution du drame qui se noue au Japon. A la rédaction de ces lignes, les évènements ne sont nullement maîtrisés et personne ne peut en prédire la suite : leur mise sous contrôle, ou au contraire une escalade gravissime, et dans ce cas le « nuage » serait d’une autre ampleur.

JHM : Pensez-vous qu’en terme d’informations toute la transparence, que vous réclamez, est faite par la France ?

M.M : Il est frappant de constater l’ambigüité des positions, en fonction des différents intervenants. Rappelons-nous les annonces des ministres Besson et Kosciusko-Morizet qui ont tout d’abord minimisé l’ampleur de la crise, tandis que les organismes officiels de contrôle nucléaire français (IRSN, ASN) promettaient eux la transparence. La transparence, OK, mais avec quoi, ces spécialistes reconnaissant eux-mêmes le mal fou qu’ils avaient à obtenir des informations fiables en provenance de l’exploitant des centrales accidentées (Tepco, l’EDF nippon) et du gouvernement japonais. Et on touche là un problème de taille : comment l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), le « gendarme » mondial du nucléaire, peut-elle accepter de se faire « balader » par l’exploitant de ces centrales ? Comment comprendre qu’elle n’ait pas autorité sur un exploitant ? Voilà qui pose question, qui fait peur sur la qualité de la mission menée par cette agence alors que plus de 440 réacteurs nucléaires, de vraies « cocotes-minutes », sont disséminés sur le globe ?
JHM : Quelles sont les prochaines mobilisations du Cedra et plus globalement du réseau “Sortir du nucléaire” sur le sujet ?

M.M : Soulignons tout d’abord que le Cedra a pour rôle d’informer et de sensibiliser. A l’heure actuelle, les actions du Cedra vont viser à marteler que nul pays nucléarisé n’est à l’abri d’un accident majeur dans l’un de ses réacteurs, et que les gouvernants français mentent effrontément quand ils assurent que nos centrales sont sûres.

Ce constat établi, il faut se questionner, vraiment, sur la réalité de l’énergie nucléaire : les risques incommensurables qui lui sont liés, la production folle de déchets radioactifs que nul au monde ne sait gérer correctement… et, partant de là, s’attaquer au mythe soigneusement entretenu dans ce pays du nucléaire incontournable. On ne le sait pas forcément mais, si, notre électricité peut être produite par bien d’autres technologies que le nucléaire, nombreuses, propres, renouvelables, créatrices d’emplois. On peut sortir du nucléaire, ça n’est qu’une question de volonté politique et là le rôle des populations est indispensable pour exiger de leurs élus une prise de conscience salutaire (…)

* Collectif contre l’enfouissement des déchets radioactifs

 

Ø     France 3 Champagne-Ardenne > aux infos de ce midi > http://info.francetelevisions.fr/?id-video=cafe_HD_1200_reims_midipile_230311_35_23032011125501_F3

  

  

  

  

Repost 0
Published by attac08
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 21:24

Comment Bouygues exploite ses salariés du nucléaire

Plusieurs milliers d’ouvriers construisent actuellement le nouveau réacteur nucléaire EPR de Flamanville, en Normandie. Dont plus de 1000 salariés étrangers. Présenté comme le fleuron de l’industrie nucléaire française, supervisé par EDF et piloté notamment par Bouygues, ce chantier s’avère beaucoup plus long et coûteux que prévu. Salariés insuffisamment formés, répression syndicale, hébergement inadapté, accidents… les conditions de travail et de sécurité y sont déplorables. Au risque de compromettre la sureté des installations ? Reportage.[Lire la suite]

 

Entretien des routes : la mort d’un service public ?

  

De jour comme de nuit, ces hommes en jaune travaillent le long des routes. On les appelle toujours la DDE, pourtant celle-ci n’existe plus : les agents des routes sont désormais rattachés aux conseils généraux. Au nom d’une « modernisation » de la filière, leurs services subissent de vastes suppressions de postes. Et leurs missions sont de plus en plus transférées au secteur privé. Enquête dans l’Isère auprès des derniers travailleurs publics de la route.

Lire la suite ici

 

et aussi...

 

L’épandage de pesticides interdit en Argentine

Une décision judiciaire a confirmé le 21 février l’interdiction d’épandage de (...) [Lire la suite]

La campagne de pub qui voudrait nous faire aimer les prospectus

Des millions de Français ont reçu ces dernières semaines un imprimé intitulé « (...) [Lire la suite]

Des parents d’élèves refusent la « discrimination territoriale »

Depuis le 11 janvier, des dizaines de parents d’élèves d’Épinay-sur-Seine (...) [Lire la suite]

Pesticides et produits chimiques : les Français sont les plus contaminés

Les Français ont plus de pesticides et de PCB dans le sang que les Américains (...) [Lire la suite]

Repost 0
Published by attac08
commenter cet article
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 21:41

spip-copie-1

Appel solennel au gouvernement français suite à la catastrophe nucléaire au Japon Rassemblement unitaire le dimanche 20 mars à 15 h à Paris devant l’Assemblée nationale

Lire l'appel ici

 

Repost 0
Published by attac08
commenter cet article

Rendez-vous 2017

Le site internet des comptoirs bio a changé, pour commander les produits c'est sur https://collectifs.bio/

A voir

Veuillez trouver ci-dessous les Actes du Forum Citoyen des Ardennes organisé par ATTAC 08 les  8 et 9 février 2014. Ce forum avait pour but de réaliser un état des lieux scientifique du département des Ardennes. Les Actes ont été publiés le 10 mars 2015.. ICI

Une synthèse des 50 propositions correspondant aux besoins des Ardennais est présentée séparément (elle est également disponible à la fin des Actes). ICI

ou là

----

Le 13 décembre dernier (2014), nous avons invité l'ALE (agence locale de l'énergie) à notre AG. Retrouvez ci-dessous la conférence de Christelle SAUVAGE, nous la remercions encore pour cette intervention.

C'est ici


Vidéos

Les vidéos d'Attac 08 sont ici et

Les autres sont ici