Mercredi 4 janvier 2012 3 04 /01 /Jan /2012 21:35
 

Le gouvernement s'apprête à instituer une TVA dite « sociale » parée de vertus « anti-délocalisation ». Il s'agit en réalité d'un nouveau cadeau fiscal fait au patronat (estimé à 30 milliards d'euros), et d'un nouveau cran serré dans les politiques d'austérité. Il s'agit en effet de diminuer les cotisations sociales payées par les entreprises et de les transférer sur les consommateurs. Cela  réduira le pouvoir d'achat des ménages, déjà mis à mal par le chômage et la précarité. Il n'y a donc pas plus anti-sociale que la TVA dite « sociale » !

Quant à l'efficacité supposée de cette mesure sur le commerce extérieur et les délocalisations, elle est plus que contestable. D'abord parce que les entreprises ne répercuteront que très partiellement sur leurs prix les baisses de cotisations sociales. Ensuite parce que cette éventuelle baisse sera de toute façon infime par rapport aux écarts de coûts salariaux entre la France et les pays émergents. Il n'y a donc aucun effet significatif à attendre sur les délocalisations.

En fait, si les entreprises françaises ont des problèmes de compétitivité, c'est d'abord lié à leur insuffisante capacité d'innovation, provenant d'un effort de recherche et développement trop faible et de politiques publiques favorisant les bas salaires. La TVA sociale n'apportera aucune solution à ce problème, qui relève plutôt d'une politique industrielle et de recherche volontariste qui fait cruellement défaut aujourd'hui !

En 2012 plus que jamais, face aux politiques d’austérité généralisée, il faut imposer les alternatives progressistes portées par les mouvements sociaux. Celles-ci seront débattues de manière large lors de la conférence internationale « Leur dette, notre démocratie », organisée le 15 janvier par Attac à Paris.

Pour en savoir plus sur la TVA sociale

Par attac08
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

VÉRITÉ ET COURAGE: soyons franco!

Le chargé d'affaires des classes capitalistes, en France, et dernier rejeton de la cinquième république, a tout lieu d'être satisfait des manoeuvres dilatoires des agences de notation à propos de la dégradation de l'économie française. Monsieur 100 000 euros avait promis de réconcilier le capital et le travail. Il a favorisé la rente. C'est effectivement une forme de réconciliation: compter ses sous prend du temps.
Et quoi de mieux qu'une mauvaise note, pour dire aux classes capitalistes qu'on pense très fort à elles. En langage SMS, ça donne quelque chose comme: tout va bien. On coule! Les agences en question exultent:

(lire la suite sur 1847.overblog.com)
Commentaire n°1 posté par valentini le 19/01/2012 à 14h02

Rendez-vous

Comme tous les ans à la même époque, Artisans du Monde Ardennes vous convie à un petit déjeuner équitable à Charleville, 4 rue Noël, derrière le marché couvert, le samedi 29 novembre de 8h30 à 12h30

-----

le collectif Ma Ville à Vélo 08 se transforme en association. Venez participer à l’assemblée générale constitutive. C'est samedi 29 novembre à 14 h 30 à l'ancienne Mairie de Mohon dans la grande salle du Rez-de-Chaussée, rue Jean Moulin à Charleville-Mézières

Arguments, munitions

- Les publications du conseil scientifique d'Attac: Les possibles, qui a succédé à La lettre du CS

- La fondation Copernic

 

Vidéos

Les vidéos d'Attac 08 sont ici et

Les autres sont ici

Contacts

attac08@attac.org

ou

03 24 59 14 18

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés